Print Friendly, PDF & Email

L’agriculture, l’élevage les équipements agricoles et l’agro-industrie, constituent incontestablement le secteur le plus prometteur de la région. Bénéficiant de conditions naturelles exceptionnelles par rapport aux autres régions du Maroc en termes de ressources en eau (précipitations assez abondantes, barrages permettant d’irriguer de grandes superficies, infrastructures d’irrigation) et en sols favorables et diversifiés permettant la pratique de cultures nombreuses et à forte valeur ajoutée. Ce secteur bénéficie de tous les atouts pour se développer et hisser la région parmi les principales zones d’approvisionnement du Maroc en denrées alimentaires (céréales, légumineuses, cultures industrielles, produits maraîchers, agrumes, rosacées, produits laitiers, viandes banches et viandes rouges, miel, etc.)

   Filière rizicole

Le riz est produit principalement dans la région du Gharb (80% de la production nationale). Actuellement la superficie aménagée au niveau du périmètre du Gharb pour cette culture s’élève à 12.000 ha. Les principaux atouts de la filière sont :

La localisation des secteurs rizicoles au niveau des zones dominées par le barrage ALWAHDA dont les disponibilités en eau sont importantes.

La valorisation des zones Merja à sols hydromorphes caractérisés par le drainage difficile.

La création d’emploi en amont et en aval de la production (environ 1,5 millions de journées de travail annuellement dont environ 350 000 journées de travail en aval).

Marge brute intéressante et peut dépasser 8000 Dh/ha.

Présence de capacités industrielles et de traitements de riz importantes (6 rizeries sont opérationnelles au niveau de la région).

L’expertise et le savoir-faire des riziculteurs de la région qui commencent à réaliser des niveaux de rendements très importants qui dépassent 80 qx/ha.

Les objectifs du Plan Agricole Régional (PAR) et du Contrat-Programme signé en avril 2014, entre l’Etat et la Fédération Nationale Interprofessionnelle du Riz (FNIR), prévoient l’emblavement de 9000 ha dans la région du Gharb (80 % du potentiel national).