Print Friendly, PDF & Email

Le secteur agricole au niveau de la région du Gharb offre d'importantes opportunités d'investissement aux opérateurs économiques à tous les niveaux de la chaîne de valeur à savoir, la production, la valorisation, la commercialisation et l'export en passant par la logistique et le traitement et la valorisation des sous-produits de l'agro-industrie.

Ainsi, les principales opportunités d’investissement dans la région du Gharb sont comme suit :

 

1. Les projets d’agrégation

L'agrégation agricole qui représente l'un des fondements du Plan Maroc Vert, est une solution idoine pour contourner ces problématiques liées à l'exiguïté des exploitations et au manque d'intégration entre l'amont agricole et l'aval industriel.

En Effet, ce modèle novateur d'organisation des agriculteurs autour d'acteurs privés ou d'organisations professionnelles à forte capacité managériale, permet notamment de dépasser les contraintes liées à la fragmentation des structures foncières tout en assurant aux exploitations agrégées la possibilité de bénéficier des techniques modernes de production et du financement et d'accéder au marché intérieur et extérieur.

Cette forme d'organisation repose sur un partenariat gagnant-gagnant entre l'amont productif et l'aval commercial et industriel et ce, sur la base de contrats définissant clairement les engagements des deux parties dans le cadre de projets d'agrégation bien identifiés.
Afin de garantir une relation équitable entre les agrégateurs et les agrégés, l'Etat a promulgué par dahir n° 1-12-15 du 27 Chaabane 1433 (17 juillet 2012) la loi n° 04-12 relative à l'agrégation agricole. Les principaux objectifs de cette loi consistent en ce qui suit :

  • Définir les principes de l'agrégation agricole.
  • Sécuriser les transactions commerciales des parties contractantes au moyen de la contractualisation en fixant les clauses obligatoires qui doivent figurer dans les contrats d'agrégation.
  • Définir le cadre de régulation de l'agrégation agricole mis en place par l'Etat en instaurant l'approbation préalable par le Ministère de l'Agriculture de tout projet d'agrégation agricole avant sa mise en œuvre.

 

2. Le partenariat public privé

L'Agence pour le Développement Agricole met à la disposition d'investisseurs marocains et étrangers, qu'ils soient personnes morales ou physiques, à travers des appels d'offres, des terrains agricoles du domaine privé de l'Etat, sous forme de location à long terme. Cette opération est effectuée dans le cadre d'un Partenariat Public-Privé entre les investisseurs privés et l'Etat Marocain.

Dans ce cadre, les investisseurs s'engagent à :

  • Se conformer aux critères de choix définis dans le règlement des appels d'offres.
  • Réaliser des projets agricoles ou agroindustriels économiquement viable et techniquement adapté au potentiel agricole de la zone concernée.

Les engagements de l'Etat portent sur ce qui suit:

  • La mise à la disposition d'investisseurs dans le cadre d'une location longue durée allant jusqu'à 40 années selon la nature des projets des lots de terrains à des valeurs locatives déterminées préalablement au lancement de l'appel d'offres.
  • La possibilité de prolongation de la période de location.

Les principales étapes de la procédure d'attribution de ces terrains se présentent comme suit :

  • Lancement de l'Appel d'Offres sur le site web de l'ADA et octroi de 2 mois aux soumissionnaires pour la préparation de leurs offres.
  • Ouverture des plis en séance publique et examen des dossiers administratifs et juridiques par une commission interministérielle (Agriculture, Intérieur, Finances et AMDI).
  • Evaluation des offres techniques par une commission d'experts Interministérielle pour l'examen des références des soumissionnaires et les dossiers projets et ce, sur la base du barème de notation prévu dans le règlement.
  • Signature de la convention de partenariat avec le soumissionnaire retenu après fourniture du dossier de contractualisation (dossier de la société, cautions de sécurisation de l'investissement et de loyer et le levé topographique validé).