L’aménagement hydro-agricole du périmètre du Gharb concerne une superficie de 114 000 ha. La superficie irriguée par pompage privé est de 54 000 ha. La superficie irriguée en irrigation localisée atteint les 40 000 ha.

Pour les modes d’irrigation gravitaire et aspersif, la dose d’irrigation appliquée est équivalente à la réserve du sol ou l’eau est stocké pour satisfaire les besoins en eau des cultures et ce pendant toute la durée de tour d’eau qui peut atteindre les 15 jours.

Or l’irrigation localisée, qui n’utilise pas la réserve en eau du sol, nécessite un pilotage d’irrigation très bien maîtrisé. A cet effet, la fréquence d’irrigation est journalière pendant la période de pointe, et la durée d’irrigation par jour dépend de la demande climatique.

Ainsi, un suivi des données climatiques est nécessaire pour le pilotage de l’irrigation localisée.

C’est dans ce cadre qu’il sera adopté un système d’avertissement à l’irrigation pour aviser les agriculteurs du moment opportun de l’irrigation et de la dose d’irrigation.

Ce système d’avertissement est basé sur les données climatiques enregistrées au niveau des stations météorologiques pour déterminer l’évapotranspiration de référence (ETo), et du coefficient cultural pour déterminer l’évapotranspiration de la culture correspondante.

 

A travers des systèmes de transmission tel que le SMS, les panneaux d’affichage ou par internet, le système d’avertissement permet d’avertir les agriculteurs du moment d’irrigation et du volume d’eau opportuns à apporter par ha et par culture donnée.